Liens – Le petit patrimoine de la commune de Durbuy

Tohogne

Chapelle ND Del Cherra

Catégorie:
2. Petit patrimoine sacré

Sous catégorie:
2.5 Les reposoirs fixes

Non catégorisé:

IPIC: Oui

Warre

Adresse:

Contexte: chapelle accrochée au flanc de la colline le long d'un sentier qui rejoint le village de Warre. En contre-bas du sentier , une route permet de rejoidre le village.

Latitude: 50.3581935324

Longitude: 5.4575443267822

Visible: Oui

Accessible: Oui

Etat: Bon

Degradation:

Description:
Adossée à la roche, cette construction ouverte en moellons de grès et de calcaire est située au nord-est de Durbuy, à la sortie de la ville, sur un escarpement rocheux face à l’Ourthe, le long du chemin qui grimpe en direction du hameau de Warre. (...) Elle est précédée de trois marches. L’entrée est entourée de deux pilastres en calcaire encadrant une grille en retrait. L’autel en pierre calcaire supporte une potale creusée d’une niche en plein cintre. (source: www.eglise-romane-tohogne.be ) Le toit est à 4 pans surmonté d'une croix en fer.

Inscription:

Dimension(s):
270 x 280 cm hauteur sous corniche 210 cm

Historique: La chapelle Notre-Dame del Cherra aurait été bâtie en 1790 par Jean-Pierre Dehé, curé de Tohogne de 1786 à 1793. La chapelle abritait jadis la statue de Notre-Dame del Cherra ; celle-ci a dû être mise en lieu sûr et remplacée par une copie en plâtre (elle n’est plus visible). Des sources peu sûres attribuaient cette statue à Jean Del Cour. Son nom harmonieux, à consonance espagnole, lui vient sans doute de l’endroit où elle est vénérée, c’est-à-dire du raidillon montant au « chèra » utilisé autrefois par le charroi fréquentant Durbuy. De nos jours, le sentier, réservé aux promeneurs, est doublé d’une route asphaltée moins aride. Au XVIIIe siècle, le vieux chèra rejoignait, quelques centaines de mètres plus haut, le « Chemin de la Vicomté du château de Durbuy à celui de Stavelot » qui, au sortir de Durbuy, traversait deux gués sur l’Ourthe avant de grimper vers Warre plus en aval. La chapelle appartient aux œuvres paroissiales du doyenné de Barvaux. Autrefois, les paroissiens de Durbuy s’y rendaient en procession, le dernier dimanche de mai, à la vesprée. Déjà en 1970, ce bâtiment frisait la ruine ; il a heureusement été restauré par la Ville de Durbuy en 1986. (source: www.eglise-romane-tohogne.be)

Remarques: Fiche RW 83012-INV-0093-02

L'id de la page qui est à noter dans votre commentaire est 184 via mon adresse mail Merci

Page Précédente--------Accueil