Liens – Le petit patrimoine de la commune de Durbuy

Tohogne

Croix Sainte Barbe

Catégorie:
2. Petit patrimoine sacré

Sous catégorie:
2.1 Les croix

Non catégorisé:

IPIC: Oui

Warre

Adresse:

Contexte: en bordure de la route Tohogne-Warre proche de l'entrée du village de Warre. Deux tilleuls encadrent la croix

Latitude: 50.369321949824

Longitude: 5.4707407951355

Visible: Oui

Accessible: Oui

Etat: Bon

Degradation:

Description:
Le crucifix massif en fer et en fonte est serti au sommet d’un pilier composé de trois pierres de taille superposées. La pierre supportant le crucifix est la plus ouvragée et l’on peut y lire l’inscription bien visible FB 1829 (peut-être les initiales de l’ancienne Fenderie de Bohon, toute proche et probable fondeuse de la croix). Derrière ce pilier, une barre de fer allant du sol jusqu’à la troisième pierre renforce la stabilité du monument. De chaque côté de cette croix se dresse un tilleul. Celui de gauche est grand et vigoureux ; celui de droite, petit et malingre. source: www.eglise-romane-tohogne.be )

Inscription:
FB 1829

Dimension(s):
Crucifix: hauteur 68 cm pilier: hauteur 170 cm

Historique: Comme la carte de Ferraris l’atteste, une croix Sainte-Barbe existait déjà avant 1780. Mieux : en 1637, le lieu-dit où elle est située s’appelait « Alle Croix de la piedsente » (Registre de la Haute Cour de Durbuy : Œuvres de loi, 1634-1641 – Acte du 13 mars 1637). C’est dire que l’actuelle croix Sainte-Barbe située entre Tohogne-Village et Warre, à gauche de la grand-route, aux approches de ce dernier hameau, n’est pas l’originelle.(....) Pourquoi Sainte Barbe? Il faut signaler que sous ce lieu ont été exploitées jadis des mines de pyrite de fer par la Société de Sclessin (encore en 1863). Or, sainte Barbe est la patronne des mineurs. Ce ne peut être une coïncidence. Cet endroit était le but d’une procession partant de Tohogne lors du 2e jour des Rogations. Pour la petite histoire, en 1983, des vandales ont tordu la base du crucifix. Lorsqu’on a voulu la redresser, elle s’est rompue. Des gens de Warre ont effectué les réparations qui s’imposaient. En outre, toujours en 1983 (en août), la foudre est tombée sur le Christ ; la belle pierre lui servant de support s’est brisée. (source: www.eglise-romane-tohogne.be )

Remarques: fiche 83012-INV-0443-02

L'id de la page qui est à noter dans votre commentaire est 182 via mon adresse mail Merci

Page Précédente--------Accueil